- Publicité -

Les services de la wilaya d’Alger se sont expliqués ce vendredi  17 mai sur l’interdiction faite aux manifestants pour accéder  au parvis de la Grande-Poste où important dispositif sécuritaire a été déployé en début de matinée pour empêcher les manifestants d’y accéder.

En effet,  la wilaya d’Alger affirme que les escaliers et marches de la Grande –Poste présentent une menace dans la mesure où ils peuvent tomber en ruine à tout moment. Et d’ajouter que cette interdiction a été décidée pour la sécurité des manifestants.

Ainsi, publiant l’expertise menée par l’Organisme national de Contrôle Technique de la Construction (CTC), la wilaya indique que des fissures auraient été constatées sur les escaliers de la Grande-Poste, en raison du surpoids qu’ils supportent depuis le début des manifestations. Des mesures de préventions sont de ce fait  annoncées, dont l’interdiction de l’utilisation de ces escaliers et le début des travaux de réhabilitation.

Notons qu’après la fermeture du Tunnel des Facultés à la place Audin depuis l’alerte à la bombe annoncée le 19 avril dernier, s’en suit aujourd’hui cette interdiction d’accès au parvis de la Grande-Poste.

- Publicité -