Mourad Medelci, président du Conseil constitutionnel s'est éteint très tôt cette matinée à l'âge de 76 ans. Photo: DR
- Publicité -

A soixante seize ans, Mourad Medelci, président du Conseil constitutionnel a rendu l’âme tôt ce matin après une longue maladie. L’enterrement aura lieu aujourd’hui au cimetière de Ben Aknoun après la prière du D’hor, selon sa famille.

Né à Tlemcen le 30 avril 1943, Mourad Medelci est un homme politique qui tout au long d’une riche carrière a été à la tête de plusieurs départements ministériels avant d’être nommé au président du Conseil constitutionnel. Et c’est d’ailleurs, en cette qualité que l’on aura vu la dernière apparition télévisée à l’occasion de l’annonce des résultats des élections sénatoriales en décembre dernier.

A la tête du Conseil constitutionnel depuis le 11 septembre 2013, Mourad Medelci a respectivement occupé les postes de ministre des Affaires étrangères de2007-2013, de ministre des Finances de 2005-2007 et également de 2001-2002, de Conseiller à la Présidence de la République de 2002-2005, de ministre du Commerce 1999-2001, ainsi que de 1988-1989, ministre délégué au Budget de 1991-1992 et secrétaire général du ministère du Commerce 1980-1988.

Auparavant, licencié en sciences économiques de l’université d’Alger en 1966, le défunt a occupé des postes de direction dans plusieurs groupes publics avant de devenir directeur général de la SNTA. A partir de 1980, Mourad Medelci intègre la fonction publique, s’en suivra ainsi le parcours politique que nous lui connaissons.

- Publicité -