- Publicité -

Devant un parterre de journalistes, à l’occasion de l’annonce de l’entrée en service du nouveau prestataire VFS Global, l’Ambassadeur de la république française en Algérie, Xavier Driencourt a tenu à aborder la question de l’émigration clandestine. Il donna le chiffre de 1162 algériens vivant en situation irrégulière en France. Ce qui représente une hausse de 31,05% par rapport à 2016.

Le haut représentant de la république française et, compte tenu du caractère illégal de la situation, fait état de mesures devant être prises pour pallier la question à savoir des poursuites judiciaires ajoutant : ” si on ne peut pas faire des poursuites judiciaires, donnez-moi le truc (…) je le ferai je n’ai pas froid aux yeux”. Il s’engage toutefois à examiner toutes les possibilités a fin de prendre les mesures nécessaires qui s’imposent pour le traitement de la question des algériens en situation irrégulière en France.

Présent, à cette conférence de presse, le Directeur Général de VFS Gblobal Ager Pierre Benichou a tenu à rassurer quant à la protection des données des demandeurs de visas. Il affirma qu’aucune donnée ne sera gardée au-delà de 30 jours, suivant le traitement du dossier. “Les dossiers seront systématiquement détruits”, passé ce délai, a-t-il affirmé. Quant au passif de TLS s’agissant notamment des demandes de recours suite au refus, l’ambassadeur a affirmé que la procédure se poursuit et que cela nécessite du temps, “nous n’avons pas jeté les dossiers, nous nous inscrivons dans la continuité du service, évidemment la période de transition génèrera forcement des ralentissements”.

 

- Publicité -