Déclenchées depuis le 19 décembre dernier, les manifestations des soudanais pour l'amélioration des conditions socio-économiques et le départ du président Omar al-Bachir. Photo DR.
- Publicité -

Quelque 16 morts et 20 blessés ont été enregistrés lors des rassemblements tenus durant ces dernières 48 heures à
Khartoum, a fait savoir ce samedi la police soudanaise.

Les enquêtes de la police criminelle ont indiqué que 16 personnes ont été tuées et 20 autres blessées par des balles perdues“, a déclaré Hashim Abdel-Rahim, porte-parole de la police soudanaise, dans un communiqué rendu public.

Déclenchées depuis le 19 décembre dernier, les manifestations des soudanais pour l’amélioration des conditions socio-économiques et le départ du président Omar al-Bachir avaient pris de l’ampleur au cours de la semaine écoulée.

Pendant cinq jours les manifestants n’ont pas quitté, de jour comme de nuit, les alentours du quartier général de l’armée abritant également le siège du ministère de la Défense.

Sollicitée longuement par les manifestants afin d’écarter le président al-Bachir, l’armée a fini par répondre positivement jeudi, en destituant ce dernier, le mettant dans une résidence surveillée.

Le Conseil militaire installé aussitôt Omar al-Bachir destitué gère à présent le pays pour une période de transition dont la période ne devra pas dépasser deux ans.

- Publicité -