téléphérique de Constantine
- Publicité -

Une opération de maintenance du téléphérique de Constantine, est décidée, elle durera 2 ans, la mise à l’arrêt de moyen de transport urbain est décidée depuis aujourd’hui, au grand désarroi des usagers.

C’est la plus grande opération de rénovation depuis la mise en service de ce moyen de transport très prisé à Constantine en 2008 et qui touchera toutes les pièces du système et une mise à niveau selon l’Entreprise de Transport aérien par cabine (ETAC) en charge de la gestion du téléphérique et dont des représentants se sont déployés au niveau des stations pour faire comprendre les usagers très remontés à cause de cette fermeture. Mais cette dernière est plus que nécessaire puisque le téléphérique a dépassé ses 22 000 heures d’exploitation ainsi que les 3000 heures supplémentaires accordées par l’entreprise Verital seule habilité à délivrer les autorisations d’exploitation. Il s’agit donc d’une révision générale de tout le système électronique, y compris les stations et le contrôle de l’ensemble des équipements dont les piliers et les télécabines et également l’itinéraire selon les normes internationales. A noter que de nouvelles méthodes de gestion et de maintenance en matière d’expertise et de maîtrise technique du système de fonctionnement seront données pour assurer la sécurité et la fiabilité à cet équipement. Des cours spécialisés théoriques et pratiques seront dispensés aux agents ciblés par des experts étrangers pour permettre un fonctionnement «fiable et durable» du téléphérique. Les travaux de maintenance du système de fonctionnement du téléphérique seront lancés après l’achèvement de ce cycle de formation considéré comme primordiale dans la nouvelle stratégie de gestion adoptée par les responsables de l’ETAC réfutant toutes les rumeurs concernant la sécurité sur les équipements, qui demeurent sous contrôle permanent conformément aux normes internationales en disant «Aucune panne n’a été signalée, ni dans les 33 cabines, ni dans les stations». Il est à rappeler que le téléphérique de Constantine est devenu par la force des chose le moyen de transport le plus prisé notamment par les habitants des zones à grande concentration populaire, comme l’axe Emir Abdelkader, Ziadia , La Bum, Dhjebel Ouahch et Place Tatache, via le centre hospitalo-universitaire.

- Publicité -