Un seuil franchi pour la première fois depuis novembre 2018. Photo : DR
- Publicité -

Le rapport mensuel de l’Opep permettra au marché de voir dans quelle mesure les efforts de l’Organisation mettent un frein à la hausse de l’offre mondiale.

Les prix du pétrole ont progressé ce mardi en cours d’échanges européens avant la publication du rapport mensuel de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 62,59 dollars à Londres, en hausse de 1,09 dollar par rapport à la clôture d’hier.

A New York, le baril américain de WTI pour le contrat de mars gagnait 78 cents à 53,19 dollars.

Le rapport mensuel de l’Opep, qui précède d’un jour celui de l’Agence internationale de l’Energie (AIE), permettra au marché de voir dans quelle mesure les efforts de l’Organisation mettent un frein à la hausse de l’offre mondiale.

La différence de prix entre le Brent, référence internationale, et le WTI, plus localisé (aux Etats-Unis), s’est creusée récemment”, a souligné Bjarne Schieldrop, analyste. “L’Opep et ses partenaires ont réussi à limiter leur production depuis la production élevée atteint en novembre dernier“, a-t-il ajouté.

L’Arabie saoudite, membre de l’Opep et premier exportateur mondial, compte encore abaisser sa production et ses exportations en mars, a affirmé aujourd’hui Khaled al-Faleh, ministre saoudien dans un interview au Financial Times.

- Publicité -