Zetchi a remporté une autre victoire. Photo: DR
- Publicité -

Le patron de la FAF avait bien préparé le terrain en se rendant dans certaines régions du pays pour les convaincre de la nécessité de la construction de ces centres.

Pas de surprise donc hier lors de l’Assemblée générale de la Fédération algérienne de football (FAF) qui s’est déroulée au Centre des équipes nationales de Sidi Moussa, étant donné que les membres de l’AG ont adopté à l’unanimité le projet de réalisation de quatre centres de formation. Les présidents des clubs de ligues professionnelles 1 et 2 et les  présidents des ligues de wilayas ont approuvé le projet de réalisation de  quatre centres de formation qui seront implantés dans différentes wilayas  (Tlemcen, Saïda, El-Tarf et Batna). Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine  Zetchi, dans son allocution d’ouverture a mis en exergue le caractère  «bénéfique» à travers la réalisation de ces quatre centres de formation qui  seront encadrés par des experts. Il a également remercié le ministère de la Jeunesse et des Sports et les  autorités locales pour les facilités accordées en matière de foncier, en  soulignant que ces centres seront bénéfiques essentiellement aux clubs et  jeunes catégories entre 13 et 15 ans qui seront encadrées par des personnes  qualifiées et compétentes.

Pour rappel, l’enveloppe financière allouée à la réalisation d’un seul  centre est de 1,5 milliard dinars et qu’il est «probable» de programmer la réalisation de deux autres centres à Ouargla et Béchar en cas de choix  d’assiettes de terrain par les autorités de wilaya, avait déclaré le président de la FAF lors d’une tournée à Tlemcen.  Le projet est donc passé comme une lettre à la poste, même si le premier responsable de la FAF craignait quelque peu qu’il y ai des oppositions, surtout que ce projet de centres de formation annule de facto celui portant la réalisation d’un hôtel pour la FAF et qui avait été voté par ces mêmes membres du temps de l’ex-président de la Fédération, Mohamed Raouraoua. Zetchi avait, lui, bien préparé le terrain en se rendant dans différentes wilayas des quatre régions du pays pour expliquer ce projet qui avait reçu l’aval et le consentement de la FIFA et qui devrait le financer comme elle fait avec toutes les fédérations sollicitant l’aide de l’instance internationale pour la promotion du football. Toutefois, certaines voix se sont opposés au projet en ayant comme argument que la formation est du ressort des clubs et que si la somme réservée à ces centres de la FAF avait été accordé aux clubs professionnels, cela aurait était plus judicieux pour la création de leurs propres centres de formation.

 

 

 

- Publicité -