Mohamed Arkab, ministre de l'Energie est également vice-président de l'Opep. Photo : S. E. Haddad
- Publicité -

Mohamed Arkab, ministre de l’Energie, a indiqué que l’Algérie s’employait à assurer la “continuité” de l’équilibre prévalant dans les marchés pétroliers dans le cadre des efforts entrepris, depuis 2016, par l’Organisation des pays exportateurs du pétrole (Opep) et des pays non-Opep. C’était aujourd’hui, samedi 29 juin, dans d’une déclaration en marge d’une cérémonie d’attribution de logements à Alger.

L’objectif principal demeure le maintien de cet équilibre afin de pouvoir mobiliser tous les moyens nous permettant de développer la production et l’ensemble des projets importants pour les secteurs de l’Energie dans ces pays“, a en effet déclaré le ministre de l’Energie à la veille de la tenue de la 176e réunion ministérielle des pays OPEP et non-OPEP à Vienne, Autriche, qui examineront lors de cette rencontre prévue le 1 juillet “les voies et moyens de stabilisation du  marché au mieux des intérêts du consommateur et du producteur”.

A propos du taux de respect de l’accord Opep/non-Opep, Arkab a qualifié le projet de “réussi“, en ce sens qu’il est accepté par l’ensemble des Etats membres, rappelant, à cet égard, l’accord trouvé récemment concernant la reconduction de sa mise en œuvre jusqu’à la fin de 2019.

Tous les ministres des pays Opep et non-Opep sont d’accord sur ce principe“, a ajouté Mohamed Arkab, également Vice-Président de l’Opep qui participera, mardi 2 juillet, à la 6e réunion ministérielle Opep/non-Opep.

Ces réunions devront “examiner l’état de l’évolution du marché pétrolier et ses perspectives“, ainsi que “prendre les décisions à même d’assurer la stabilité des marchés conformément aux engagements de la déclaration de coopération signée entre ces pays“.

- Publicité -