Cette infrastructure a traité 318 opérations d’exportation au cours des trois premiers trimestres 2018. Photo/DR
- Publicité -

Une extension sur 30 hectares est en cours de réalisation pour l’élever au rang des grandes zones logistiques.

Au cours de l’année 2018, le port sec de la commune de Tixter de la wilaya de Bordj Bou Arreridj s’est placé “troisième à l’échelle nationale” dans les exportations hors hydrocarbures avec un volume de plus de 25 millions dollars et est devenu “un acquis” pour les investisseurs, relève le directeur de la Chambre du commerce et de l’industrie, CCI-Bibans, Abdelkader Hayed.

Considérée comme étant la capitale de l’industrie électronique nationale, les Smartphones et les produits électroménagers ont occupé “la première position” des exportations avec un total de près de 20 millions dollars, acheminés depuis le port de Tixter. Lequel port a réussi “en un temps court” à accaparer 30% du volume des opérations du marché nationale réalisant 10 millions dollars de plus que l’année passée à la faveur des facilités douanières, a relevé Abdelkader Hayed, directeur de CCI des Bibans.

Plus de 4.000 containers traités en 2018

Ce dernier affirmant que le nombre des containers traités dans le port a été octuplé, passant de 500 durant la première année de son exploitation en 2016 à plus de 4.000 containers en 2018, il dira que “cette infrastructure a traité au cours des trois premiers trimestres 2018, 318 opérations d’exportation pour près de 25 millions dollars de marchandises et produits industrialisés divers“. Lequel chiffre est appelé à “croitre davantage à la fin de l’année“, a-t-il assuré.

En outre, aux produits électroniques ont suivis des pâtes alimentaires et produits agricoles avec plus de 500.000 dollars puis des produits plastiques, textiles et matériaux de construction. Tous ces produits ont été dirigés vers notamment le Sénégal, le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Bénin, la Mauritanie, la Tunisie, le Maroc, la Libye, les Emirats arabes unis, la France, l’Italie, les Etats-Unis et le Canada.

Néanmoins, les exportations des produits agricoles ont été toutefois “très modestes” et se sont limitées en fait à une seule opération en dépit des campagnes de sensibilisation sur les avantages et facilités mis à la disposition des exportateurs, relèvent les mêmes statistiques.

De son côté, Farès Benyahia, directeur des zones logistiques à l’Entreprise portuaire de Bejaia dont dépend le port sec de Tixter, a affirmé que “les efforts se poursuivent pour relever le niveau des exportations hors hydrocarbures et dynamiser le rôle du port de Tixter de sorte à répondre aux attentes des opérateurs économiques et à accompagner l’évolution du tissu industriel de la région“. L’objectif, poursuivra-t-il, est d’ amener le port sec de Tixter qui dispose d’une capacité d’exportation de 29.000 containers annuellement, “à fonctionner à plein régime” tout en lui permettant de “diversifier ses services et parachever son extension sur 30 hectares“.

Vers un pôle régional et national d’exportation

A ce propos, Radjeh Belouhri, président de la CCI-Bibans, estimera que “la réalisation de l’extension projetée transformera cet équipement en pôle régional et national d’exportation des produits agricoles à partir des wilayas voisines et même du Sud“. Suggérant ainsi la réalisation d’une piste d’atterrissage pour les avions de transports de marchandises et colis aériens et satisfaire l’exigence de rapidité dans le transport notamment de produits agricoles “périssables“. Et pour cause, enchaînera-t-il, cette extension répondra à l’ambition des opérateurs économiques, qui soulignera-t-il, dépasse la limitation des activités du port de Tixter aux seules opérations d’exportation et d’importation, pour l’élever au rang des grandes zones logistiques au regard de position stratégique par l’intégration des activités de stockage et d’emballage.

Occupant une aire de 55 hectares, le port sec de Tixter est distant de 20 km de la ville de Bordj Bu Arreridj et de 30 km de celle de Sétif. Il jouit d’une capacité de 740.000 tonnes et constitue un prolongement au port maritime de Bejaia.

- Publicité -