- Publicité -

Les personnes qui ont diffusé sur facebook les trois supposés sujets des épreuves de la première journée du bac ont été identifiées, et l’examen se déroule en cette première journée “dans de bonnes conditions marquées par une bonne organisation et une grande satisfaction des candidats“, a déclaré Abdelhakim Belabed, ministre de l’Education nationale, ce dimanche après-midi depuis Tindouf.

A ce titre, affirmant qu’aucune fuite de sujets n’avait été enregistré sur le territoire national, lors du premier jour des épreuves du Baccalauréat, le ministre dans un point de presse tenu après le coup d’envoi de l’épreuve de l’après-midi au lycée “Bouzidi Houaria” à Tindouf a effectivement assuré qu’ “aucune absence ni fuite de sujets n’a été enregistré à l’échelle nationale”. Dans ce contexte, il fera savoir que les trois sujets supposés fuités ont été diffusés avant le début des épreuves, par “des personnes qui ont été identifiés“.

Concernant le déroulement de cet examen décisif dans le Sud du pays, où les températures sont très élevées, Belabed a rassuré que “l’Etat a pris toutes les mesures garantissant son bon déroulement dans cette partie du pays en assurant aux candidats les moyens de transport et la climatisation“. Un nouveau centre de déroulement a été ouvert, pour la première fois, à Tin Zaoutine (frontières du Mali) au profit des candidats, qui parcouraient auparavant 600 km, a fait savoir le ministre qui a évoqué également l’ouverture d’un autre centre de compostage, avant l’acheminement des copies vers Alger par avion, une mission assurée par la Défense nationale.

Le nombre de candidats à l’examen du Bac 2019 à Tindouf est de 1104 candidats, dont 517 scolarisés, répartis sur 4 centres de déroulement, alors qu’ à l’échelle nationale, ils 674.000 candidats, répartis à travers 2339 centres de déroulement.

- Publicité -