- Publicité -

d

La balance commerciale de l’Algérie a connu un  déficit de 1,87 milliard de dollars durant les cinq premiers mois de 2019,  contre 2,60 au cours de la même période en 2018, a indiqué la direction générale des Douanes .

Les exportations algériennes ont avoisiné 16,73 milliards de dollars (mds  usd) durant les cinq premiers mois de l’année en cours, contre17,04 mds usd  à la même période de 2018, soit une légère baisse de -1,86%, indiquent les  statistiques provisoires de la direction des études et de la prospective  des Douanes .

 Pour les importations, elles ont atteint 18,60 mds usd, contre 19,64 mds  usd, en baisse de -5,32%.Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de  90% durant les cinq mois 2019, contre 87% à la même période de comparaisons. 

Les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des ventes algériennes à  l’étranger au cours des cinq premiers mois de 2019 (93,36% du volume global  des exportations) en s’établissant à 15,61 mds usd, contre 15,80 mds usd à  la même période en 2018, enregistrant ainsi une baisse de (-1,20%).

Pour les exportations hors hydrocarbures, elles restent toujours  marginales, avec 1,11 md usd durant les cinq premiers mois de l’année en  cours, ce qui représente 6,64% du volume global des exportations, contre  près de 1,24 md usd à la même période en 2018, en baisse de -10,25%, précisent les données de la DEPD. 

Les exportations hors hydrocarbures étaient composées essentiellement des  demi-produits avec 817,1 millions usd (contre 961,1 millions usd en 2018) en baisse de 14,98%, des biens alimentaires avec 192,73 millions usd  (contre 173,54 millions usd) en hausse de 11,06%, des biens d’équipements  industriels avec près de 41,4 millions usd (contre 44,54 millions usd),  soit une baisse de 7,12%.

Elles comprennent aussi des produits bruts avec 44,05 millions usd, contre  43,65 millions (+0,93%) et des biens de consommation non alimentaires, avec  15,78 millions usd, contre 15,22 millions usd, en hausse également de 3,63%  par rapport à la même période de comparaison.

 Recul des importations de cinq groupes de produits

    Pour ce qui est  des importations, cinq groupes de produits sur les sept que contient la structure des importations ont reculé durant les cinq premiers mois de 2019, en comparaison avec la même période de l’année dernière. 

En effet, la facture d’importation du groupe énergie et lubrifiants (carburants) a chuté de près de 60%, en s’établissant à 244,8 millions usd, contre 607,5 millions usd.

Les biens alimentaires, dont les importations se sont chiffrées à près de 3,54 md usd, contre 3,95 mds usd, ont baissé de 10,52%, selon les Douanes. Même tendance a été enregistrée chez les biens d’équipements agricoles qui ont totalisé 210,32 millions usd, contre 241,44 millions usd (-12,9%).

Pour leur part, les importations des biens de consommation non alimentaires ont totalisé 2,66 mds usd contre 2,76 mds usd, également en baisse de (-3,52%). 

Même tendance a été enregistrée concernant les achats de l’Algérie de l’étranger des biens d’équipements industriels, qui ont atteint 6,37 mds  usd, contre 6,59 mds (-3,36%).

En revanche, deux groupes de produits de la structure des importations ont connu des hausses durant la période de comparaison. Ainsi, les produits brut ont atteint 872,33 millions usd, contre 841,45 millions usd (+3,67%) et enfin les demi-produits ont totalisé 4,70 mds usd, contre 4,65 mds usd, enregistrant également une légère hausse de (+1,12%).

 L’Italie 1er client de l’Algérie et la Chine son 1er fournisseur

Concernant les partenaires commerciaux de l’Algérie, les cinq premiers clients du pays ont représenté plus de 55% des exportations algériennes de janvier à mai 2019.

A ce titre, l’Italie maintient sa place de principal client avec 2,68 mds usd soit (plus de 16% des exportations algériennes globales) suivie de la France avec 2,17 md usd (13,02%), l’Espagne avec deux (2) md usd près de (12%), les Etats-Unis avec 1,41 md usd (8,41%) et la Turquie avec un (1) md usd (6,04%).

En ce qui concerne les principaux fournisseurs de l’Algérie, les cinq premiers ont représenté près de 51%.

Les cinq principaux fournisseurs de l’Algérie sont: la Chine qui maintient toujours sa première place avec 3,50 mds usd (18,8% des importations globales algériennes), suivie de la France avec près de 1,85 md usd (9,94%), de l’ Espagne avec 1,41 md usd (7,57%), de l’Allemagne avec 1,37 millions usd (7,37%) et l’Italie avec 1,34 md usd (7,21%).

- Publicité -