Quand Moad Bouchareb revit le scénario dicté à son prédécesseur Said Bouhadja, il y a quelques mois. Photo : DR
- Publicité -

Les résultats des sénatoriales confirmant sa majorité au sein de la chambre haute du parlement étant annoncés il y a plus d’une semaine, la direction du FLN, somme toute occupée à “se préparer pour les présidentielles”, n’a toujours pas fixé une date pour la tenue de son congrès exceptionnel.   

A ce sujet, Mouad Bouchareb, Coordonnateur de l’instance dirigeante du parti du Front de libération nationale (FLN), qui présidait aujourd’hui à l’Hôtel El Aurassi, une rencontre avec le groupe parlementaire du FLN au Conseil de la Nation suite à l’élection relative au renouvellement de la moitié des membres de la chambre haute du Parlement, a déclaré que la date de la tenue du congrès extraordinaire du parti sera fixée dans les dix prochains jours au plus tard.

En outre, il ajoutera que “le parti est en passe de se préparer pour la présidentielle, d’autant qu’il jouit d’une grande expérience dans la gestion des élections et se trouve toujours prêt pour contribuer au succès de cette élection“. Une élection présidentielle pour la quelle, dira-t-il, “nous avons grand besoin du président de la République Abdelaziz Bouteflika et le FLN soutient la poursuite de la mise en œuvre du programme du chef de l’Etat“. Aussi, a-t-il demandé aux nouveaux élus de son parti de “se préparer aux prochaines échéances électorales en s’unissant autour des décisions du président de la République et en soutenant son programme qui a beaucoup apporté aux Algériens“.

Revenant la tenue du congrès extraordinaire, il estimera que le FLN qui se trouve “dans une situation très confortable, s’attèle à la préparation” de rendez-vous organique du vieux parti “dont la date sera fixée après une semaine ou dix jours au plus tard“.

Quant à l’instance exécutive chargée de la préparation du congrès extraordinaire du parti en coordination avec la direction politique actuelle, Bouchareb dira que “le nombre des membres de cette instance variera entre 30 et 50 membres”.  “Le plus important c’est leur valeur dans l’encadrement des militants et non dans leur nombre“, a-t-il estimé.

Evoquant les résultats des élections pour le renouvellement de la moitié des membres du Conseil de la Nation et la “perte” de sièges pour le parti dans certaines wilayas, Moad Bouchareb a indiqué que “le succès du parti a pallié certains dépassements survenus dans certaines wilayas“. “Personne ne peut surenchérir sur cet acquis réalisé par le parti durant cette échéance et son obtention de la majorité des sièges“, a-t-il martelé, rejetant ainsi “les allégations et les accusations adressées aux candidats du parti“.

Dorénavant, promettra-t-il, “le FLN s’appuiera sur les militants qui croient en les principes du partis et respectent les décisions de sa direction politique“. Ceci non sans relever au passage que “le siège de la capitale équivaut ceux des autres wilayas et aucune wilaya ne jouit de traitement de faveur au sein du parti“.

De ce fait, considérant que la victoire du parti dans les précédentes élections exprime “la confiance des représentants du peuple” en les militants du parti, sommera les nouveaux élus, à “travailler en faveur du développement local”et d’ “être à l’écoute des citoyens et de leurs préoccupations”.

Pour ce qui est de l’annulation des élections sénatoriales dans la wilaya de Tlemcen où le parti d’Ahmed Ouyahia avait fait état de dépassements lors des élections du 29 décembre dernier, Bouchareb a indiqué que le parti avait “instruit tous les élus à l’effet de se conformer à l’éthique politique et de s’abstenir de tout ce qui peut susciter des différends avec le Rassemblement national démocratique (RND) que nous respectons et avec lequel nous sommes partenaires dans la majorité parlementaire“.  

En outre, soutenant que son parti “respectera toute décision émanant du Conseil constitutionnel” au sujet de la validation de ce siège, après un deuxième tour, à Tlemcen, il dira qu’ ” en attendant l’officialisation des résultats définitifs par le Conseil constitutionnel, prévue dans les 48 heures à venir, les résultats des urnes ont démontré que le FLN a obtenu un siège dans la wilaya de Tlemcen“.

Par ailleurs, sur le poste de président du Conseil de la nation, à la lumière de la majorité des voix Coordonnateur de l’instance dirigeante du Bouchareb que son parti “respecte les décisions du président de la République sur cette question et plébiscite la personne qu’ il juge la plus habilitée à occuper ce poste. Cette personne trouvera tout le soutien de la part des membres du parti au Conseil de la nation“.

A l’issue de cette rencontre, les nouveaux membres élus au Conseil de la nation ont remis, par le biais du Coordonnateur de l’instance dirigeante du FLN, une distinction au chef de l’Etat pour ses réalisations enregistrées depuis son investiture il y a 20 ans.

- Publicité -