L'opération des dépôts de dossiers de candidature se poursuit en vu du scrutin présidentiel d'avril 2019. Photo:DR.
- Publicité -

Le président de la République avait signé fin décembre dernier un décret présidentiel portant création de  14 nouvelles circonscriptions administratives dans les wilayas d’Alger, de Blida, de Constantine, d’Annaba et d’Oran. 

Le décret présidentiel portant création de circonscriptions administratives dans les grandes villes et dans certaines villes nouvelles, a été publié dans le dernier numéro du Journal officiel(JO).

Le présent décret a pour objet de “créer des circonscriptions  administratives dans les grandes villes et dans certaines villes nouvelles,  de fixer les règles de leur organisation et fonctionnement et de définir  les missions du wali délégué“, peut-on en effet lire sur le JO. 

La circonscription administrative est dirigée par un wali délégué qui  “exerce ses missions sous l’autorité du wali de la wilaya” souligne le document officiel, tout en précisant que ce dernier est chargé, notamment “d’animer, de coordonner et de contrôler les  activités des communes de la circonscription administrative ainsi que les  services de l’Etat qui y sont implantés, d’initier, de suivre et de  conduire les actions de mise à niveau des services et établissements  publics au niveau de la circonscription administrative“. 

En outre, ajoute la même source, le rôle du wali délégué tel que stipulé par le décret, est aussi de “veiller à l’exécution des lois et des règlements en vigueur, des décisions du gouvernement, du conseil de la wilaya et du conseil de la circonscription administrative ainsi que les délibérations de l’assemblée populaire de wilaya, au niveau de la circonscription administrative”.  

Le wali délégué doit, également, “veiller, avec le concours et en  coordination avec les services de sécurité implantés dans la  circonscription administrative, au maintien de l’ordre, de la sécurité, de la salubrité et de la tranquillité publics”, et à ce titre, “il propose au  wali de la wilaya, d’engager toute mesure qu’il juge nécessaire en vue de préserver l’ordre public et la sécurité des personnes et des biens“, précise ledit document. 

Il est doté, en outre, de plusieurs prérogatives lui permettant d’intervenir, dans le cadre des lois et des règlements en vigueur dans les différents domaines, à l’instar de celui de l’investissement et du  patrimoine publics, les services publics, de l’état civil et des activités réglementées.         

Il s’agit, également, du domaine de l’agriculture et du développement  rural, les ressources en eau et l’environnement, les travaux publics et les transports, l’habitat et l’urbanisme, l’éducation et la formation, le  domaine de l’action sociale et la santé publique, celui de la jeunesse et des sports, le tourisme et de l’artisanat, l’emploi, le commerce,  l’industrie et l’investissement, ainsi que l’énergie et de la sécurité  industrielle.

Il est à rappeler que le président de la République avait signé fin décembre dernier un décret présidentiel portant création de  14 nouvelles circonscriptions administratives dans les wilayas d’Alger, de Blida, de Constantine, d’Annaba et d’Oran. 

Les nouvelles circonscriptions administratives incluent les grandes  agglomérations ayant connu, récemment, un développement urbanistique considérable, à savoir Bouinan (Blida), Sidi Abdellah (Alger), Draa Errich (Annaba) et Ali Mendjeli (Constantine).

Dans le même cadre, il a été convenu de classer les villes d’El Khroub,  Zighoud Youcef, Hamma Bouziane, Constantine ville (Constantine), et Aïn El Turk, Arzew, Bir El Djir, Es-Senia, Oued Tlélat et Oran ville (Oran) sous forme de circonscriptions administratives territorialement compétentes.

- Publicité -