- Publicité -

Ce samedi , le secrétaire général du Front de libération nationale a évoqué l’épineux sujet de la dissolution du parti indiquant que c’est au peuple de décider .

Lors d’une réunion avec les mouhafids, Mohamed Djemai a condamné avec force les appels lancés à cet effet, mais indiqué que “le dernier mot revient au peuple”. ainsi , le SG du FLN a fustigé les demandes de certains patrons de formations politiques, réclamant la dissolution de l’ex parti unique.

Dans ce contexte, Djemai s’est montré catégorique. ” Ceux qui visent le FLN veulent une rupture avec l’histoire “, a-t-il estimé ajoutant ” Il existe une violence politique de la part de partenaires et concurrents politiques qui veulent effacer le FLN. Nous leur disons que nous avons entendu la voix du peuple. Nous le laisserons décider, et tout décision sera accueillie avec satisfaction “.

Par ailleurs, Mohamed Dejmaï a reconnu la confiscation du parti durant une certaine époque. Ce dernier a souffert, d’après lui, de décisions individuelles et d’instructions données par des parties hautement placées dans la hiérarchie étatique.

- Publicité -