Trump avait exigé 5,7 milliards de dollars pour ce projet controversé, largement décrié par ses adversaires. Photo: DR.
- Publicité -

Le président Donald Trump a déclaré aujourd’hui l’état d’urgence aux frontières avec le Mexique, une mesure d’exception qui va lui permettre de contourner le Congrès pour financer le mur anti-migrants.

Dans un discours depuis la Maison Blanche, Trump a indiqué qu’il allait signer un décret pour proclamer l’état d’urgence aux frontières ouest des Etats-Unis.

Il s’agit en fait de la 32ème proclamation de l’état d’urgence dans l’histoire des Etats-Unis. La dernière en date remonte à 1979. L’état d’urgence durera une année et pourrait être renouvelé à la demande du président trois mois avant son expiration.

Selon CNN, les démocrates sont en train d’examiner les options possibles pour bloquer la décision du président Trump.Le Congrès a, en effet, le pouvoir d’introduire chaque six mois une résolution conjointe pour mettre fin à l’état d’urgence qui peut faire l’objet du véto du président. Mais Le dernier mot revient au parlement qui peut lever le veto de la Maison Blanche.

Peu avant cette proclamation, le chef de cabinet de la Maison Blanche, Mick Mulvaney, a déclaré que si le président a proclamé l’état d’urgence c’est parce que “le Congrès était tout simplement incapable de fournir les fonds nécessaires (à la construction du mur) aux yeux du président “.

Hier, les deux chambres du Congrès ont mis fin au bras de fer qui opposait la Maison Blanche aux démocrates en adoptant le budget fédéral 2019 qui inclut un quart des financements réclamés par le président Trump pour construire le mur, soit 1,4 milliard de dollars. Trump avait exigé 5,7 milliards de dollars pour ce projet controversé, largement décrié par ses adversaires.

- Publicité -