"Seul le recours au peuple peut fonder la légitimité démocratique et édifier un Etat de droit", Photo : DR.
- Publicité -

Ali Laskri; membre de l’instance présidentielle du parti du Front des forces socialistes (FFS),  a prôné ce mercredi à Alger un dialogue “public et transparent idoine” pour construire un “pacte politique fondateur” qui prendra en charge “tous les aspects de la crise”.

Selon M. Laskri, qui intervenait au Forum du journal Liberté, ce dialogue sera à même de jeter les bases de la construction d’une “vraie alternative démocratique“, prélude de l’avènement de la llème République.

Il a estimé que “seul le recours au peuple peut fonder la légitimité démocratique et édifier un Etat de droit“, relevant que le FFS était “allergique et réfractaire aux faux dialogues et aux faux semblants qui ne font qu’aggraver la situation et la rendent inextricable“.

Evaluant la situation politique du pays, M. Laskri a considéré que ” l’Algérie est plus que jamais en danger“, précisant que “parler aujourd’hui uniquement d’impasse politique semble malheureusement très réducteur et inconséquent“.

Osons dire la vérité aux Algériennes et aux Algériens. Notre chère patrie est hélas, exposée à tous les périls. Menace sur sa souveraineté territoriale et économique, menace sur sa cohésion sociale et identitaire et menace sur son devenir politique et sur sa pérennité en tant qu’Etat-nation qui a recouvré son indépendance depuis maintenant 57 ans”, a-t-il soutenu.

Il a observé que le peuple algérien était dans une quête “permanente et inassouvie de son droit à l’autodétermination et à l’accès tant attendu aux droits universels qui consacrent la dignité humaine, la prospérité socioéconomique et ouvre droit à une justice qui échappe aux ordres et aux directives“.

- Publicité -