- Publicité -

Selon la constitution algérienne , précisément l’article 102, le mandat de Abdelkader Bensalah, chef de l’Etat par intérim, expire aujourd’hui ” mardi 9 juillet”.

Les trois mois qui devaient profiter à Bensalah pour trouver une solution et organiser une Présidentielle, suivant l’article 102 de la constitution ses sont écoulés sans la moindre avancée.

Le dialogue proposé par me chef de l’Etat et la date du 4 juillet pour la tenue d’une élection présidentielle, ont été tous les deux avortés par la volonté populaire de changer de régime.

Depuis le début de la protestation populaire le 22 février , le pouvoir peine à trouver une porte de sortie a cette crise .

- Publicité -