Forum algéro-espagnol 2018
- Publicité -

Les dernières décisions algériennes de restreindre la facture des importations n’a pas été du goût des espagnoles qui, l’ont fait savoir aujourd’hui à la faveur de la tenue du forum d’affaires. “Cela a fait chuter de 11% les exportations espagnoles vers l’Algérie”, déclarait Maria Luisa Poncela, a secrétaire d’État au commerce espagnol qui, à l’occasion a lancé un appel au gouvernement algérien pour “revoir” cette décision. 

A l’ouverture du forum ce matin, la délégation espagnole accompagnant Mariano Rajoy Brey, président du gouvernement en visite en Algérie, s’est montrée particulièrement susceptible   par rapport à cette question. La secrétaire d’état espagnole s’est dite “mécontente” tout en estimant considérer la situation actuelle de l’économie nationale délicate exigeant des mesures d’urgence sans toutefois abandonner son appel à la révision algérienne de ses décisions de restrictions des importations dont elle souhaita qu’elles soient “de courte durée”. 

le ministre de l’industrie Youcef Youcefi, qui a présidé cette rencontre développa dans son allocation, le besoin de l’Algérie d’avoir des partenaires qui accompagneraient l’Algérie dans son processus de développement de l’économie nationale. Il rappela les besoins du pays de partenaires dans le développement de nombre de secteurs comme l’industrie, l’éducation, et l’agriculture notamment dans lesquels les opérateurs espagnols pourraient investir au sû de ce que présentent ces secteurs hors hydrocarbures comme opportunités. 

Pour rappel, l’Espagne est premier fournisseur de l’Algérie après la France. Ses entreprises présentes sur la marché national gèrent plus de 60% des stations de dessalement d’eau de mer en sus de certains partenariats dans l’énergie, ce qui devrait déjà constituer pour ce pays un marché de qualité, pour peu que les ambitions soient partagées et les intérêts communs préservées selon le principe de gagnant-gagnant comme soulignanit dans le communiqué espagnol rendu public à la veille de la visite dans lequel il soulignait que “l’Algérie est un partenaire stratégique d’importance primordiale puisqu’elle fournit 49,8% du gaz consommé en Espagne et, aussi un acteur de premier ordre au Maghreb et dans l’Union africaine et un partenaire loyal et fiable pour l’Espagne”.  

 

- Publicité -