- Publicité -

Dans un communiqué du ministère de la défense nationale publié ce jeudi on indique que le général de corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, s’est engagé à poursuivre le processus de lutte contre la corruption, avec “résolution, rigueur et constance avant et après les présidentielles”.

Ils veulent protéger la corruption en reportant la lutte lancée contre elle. Et c’est là le mode d’action des corrupteurs ennemis du peuple et de la patrie. Aussi, point de concession ni de report dans le processus de lutte, mais se poursuivra, avec l’aide d’Allah et Sa force, avec résolution, rigueur et constance avant et après les présidentielles, car le futur président élu sera du côté du peuple et de son pays et sera ainsi telle une épée face à la corruption et les corrupteurs”, a déclaré mercredi le chef d’état-major devant les cadres et les élèves de l’Académie militaire de Cherchell.

Aucun espoir que la corruption persiste dans notre pays. Point d’horizons aux corrupteurs et notre pays reprendra son chemin de nouveau sur des fondements solides où la loi règnera et la légitimité constitutionnelle prévaudra”, a-t-il assuré, rappelant, à cet effet, que “des instigateurs de la bande et leurs complices ont tenté, durant des années, de tuer l’espoir dans les esprits des Algériens”.

Je sais pertinemment que vous, élèves de l’Académie, représentez le pilier de l’ANP et la réserve de son avenir prometteur. Aussi, vous devez réaliser que nous avons prédit depuis 2015, les dessous d’un complot qui se tramait contre l’Armée, contre notre patrie l’Algérie, à travers les tentatives des instigateurs pour tuer l’espoir dans les esprits des Algériens et d’étouffer tous les dévoués parmi les fils de cette patrie, qui représentent un danger sur les intérêts de la bande avec ses têtes connues par tous, ses bras qui s’étendent et ses réseaux qui s’infiltrent dans les articulations des institutions de l’Etat et de la société”, a-t-il soutenu.

Gaïd Salah a souligné également que “cette bande a agi et ne cesse d’agir avec haine, voire avec connivence avec des entités connues pour leur hostilité traditionnelle envers notre pays, je dis, afin d’établir les fondements de la corruption dans notre pays, consolider ses liens et en faire une rampe de lancement d’où seront lancées des attaques contre l’Algérie sur les plans économique, social, culturel, voire sécuritaire”.

Il a expliqué que “l’objectif de ce complot explique certainement son ampleur et les moyens de son soutien, au point où certaines parties malveillantes tentent de déstabiliser la justice et remettre en cause l’importance de sa lutte contre la corruption, sous prétexte que ce n’est pas le temps pour combattre ce fléau et qu’il vaudrait mieux le reporter jusqu’après les élections”.

“Aussi, apparaît clairement l’origine du mal voire la source de l’épidémie et se précisent par conséquent les objectifs réels de ceux qui veulent instaurer des phases de transition, soit tomber dans le piège du vide constitutionnel”, a-t-il précisé, réaffirmant son engagement à “ne jamais dévier afin d’accompagner le parcours du peuple pour réaliser ses espoirs et ses attentes légitimes”.

Afin de réaliser ces objectifs nobles et nationaux, j’ai eu à m’engager auparavant personnellement devant Allah, devant l’histoire et la patrie, en toute sincérité, et je ne dévierai jamais, afin d’accompagner le parcours du peuple pour réaliser ses espoirs et ses attentes légitimes”, a assuré Gaïd Salah.

Nous avons affirmé à maintes reprises que s’écarter sous quelque forme que ce soit du cadre constitutionnel, signifie tomber dans des éventualités aux conséquences désastreuses, à savoir basculer dans le chaos, qu’Allah nous en préserve. C’est le vœu de la bande, de ses têtes et de tous ceux qui leur vouent allégeance”, a-t-il averti.

Pour ce faire, il rappelé le rôle de l’institution militaire en déclarant que “c’est ainsi, se traduit le souci de l’institution militaire de l’impératif de respecter la Constitution du pays et d’appliquer les lois en vigueur, pour barrer la voie face à tous les opportunistes, arrivistes et traitres qui tentent de brouiller les efforts des fidèles fils de l’Algérie et les empêcher de servir leur patrie, car servir la patrie signifie, incontestablement, l’impératif de faire face aux ennemis de la nation. Les malveillants ne craignent que les hommes de bonne volonté. Telle est la loi de la nature”, a-t-il conclu.

- Publicité -