Ahmed Ouyahia, SG du RND appelle appelé à ce que le choix des Algériens soit "souverain", lors des prochaines présidentielles. Photo. S. El Haddad
- Publicité -

Humain Right “ne s’est jamais distinguée par aucune déclaration positive à l’endroit de l’Algérie

Interrogé sur le dernier rapport de l’ONG Humain Right Organisation acculant l’ Algérie dans sa gestion des flux migratoires illégaux, Ouyahia affirmera qu’il s’agit d’une question de “sécurité nationale” et d'”ordre public“. ” Le gouvernement algérien n’a aucun complexe à traiter” cette question, “nous continuerons d’organiser le rapatriement des immigrants clandestins en concertation avec leurs pays d’origine“. “Nous sommes aujourd’hui au cœur d’un volcan”  faisant que l’Algérie est “confrontée à une évolution d’une migration illégale du fait d’une situation sous régionale“, a-t-il dit. En outre, poursuivra-t-il, “cette ONG ne s’est jamais distinguée par aucune déclaration positive à l’endroit de l’Algérie“.  “Cette organisation parle, elle-même, de migrants illégaux. Ce qui est illégal en Europe, en Amérique du sud ou en Asie est illégal aussi en Algérie“, a-t-il dit, déplorant, à cette occasion, le fait que “certaines voix” aient voulu “accuser l’Algérie de racisme“. “J’ai même entendu certaines voix vouloir accuser l’Algérie de racisme. Je ne pense pas que quiconque puisse démontrer cette affabulation concernant un pays qui a accueilli et qui continue d’accueillir ses frères africains tout en manifestant sa solidarité et sa coopération envers les pays du continent“, a-t-il ajouté, rappelant que l’Algérie “accueille plus de 10.000 étudiants venus d’Afrique, soit un flux de plus d’un millier par an dans un geste de solidarité envers ses frères voisins du Sahel“.

L’Algérie, “un pays démocratique”

- Publicité -