La conférence devrait s'achever avec l'adoption d'une stratégie régionale de la SADC et une déclaration visant à établir des mécanismes permettant aux parties prenantes et aux partenaires, y compris le Maroc, de respecter l'esprit des décisions de l'Union africaine (UA) et de l'ONU visant à accélérer le règlement du conflit du Sahara occidental occupé. Photo : DR.
- Publicité -

S’exprimant aujourd’hui sur les ondes de la Radio nationale, le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a levé le doute sur une éventuelle dissolution du Parlement.

Ramtane Lamamra a de ce fait affirmé que le Parlement ” ne sera pas dissout ” et que toutes les institutions continueront à fonctionner normalement jusqu’à l’élection du prochain président de la République.

Le président de la République a indiqué dans son dernier message à la Nation que les institutions actuelles continueront à fonctionner normalement jusqu’à l’élection du prochain président de la République et il n’y aura pas de vide à aucun niveau et toutes les institutions continueront à fonctionner normalement, y compris le Parlement “, a indiqué Lamamra lors d’une émission spéciale.

A une question sur la composante du futur gouvernement, le vice-Premier ministre a fait savoir que la participation de l’opposition et de la société civile était ” souhaitable “, rappelant que le président de la République veut un ” renouvellement substantiel” de l’Exécutif avec de nouveaux visages, notamment des femmes et des jeunes.


Dans le même sens, Lamamra ajoutera que ” si des représentants de l’opposition et de la société civile souhaitent intégrer ce gouvernement, ils sont les bienvenus“.

- Publicité -