Le Kremlin contre toute ingérence étrangère en Algérie. Photo : DR.
- Publicité -

Dans conférence de presse conjointe tenue ce mardi 19 mars à Moscou, entre Ramtane Lamamra, Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et son homologue russe, Sergeï Lavrov, ce dernier, insistant sur le respect du principe de non ingérence, considérera que ” c’est au peuple algérien, et à lui seul, de déterminer son avenir”.

https://www.youtube.com/watch?v=VMadojlpQxI

Sergei Lavrov, évoquant ” des discussions tout à fait intéressantes avec mon ami et collègue M. Lamamra” qui ” après sa nomination comme vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères effectue sa  première visite en Russie”, dira qu’ après avoir ” parlé de la situation en Algérie,  notamment des projets des dirigeants du pays pour les mois à venir, de façon à établir un dialogue entre toutes les parties de la société et établir aussi une coopération avec les pays intéressés,  nous considérons que c’est au peuple algérien, et à lui seul, de déterminer son avenir sur la base des décisions de son gouvernement et de sa Constitution en vigueur et ce dans le respect du droit international” .

Ceci avant de souligner ” l’impératif du respect du principe de non ingérence” et de mettre en garde contre toute tentative de déstabilisation de l’Algérie, ” Moscou refuse catégoriquement toute intervention dans les affaires internes de l’Algérie”, a- t-il soutenu.

De son côté, Ramtane Lamamra qui s’est félicité de la ” compréhension” des autorités russes par rapport aux événements en Algérie dira : ” Je suis heureux que Moscou comprenne qu’il s’agit d’une affaire interne”. Et d’assurer à ce sujet que” les Algériens possèdent toutes les capacités pour régler leurs problèmes dans un cadre pacifique “.

En outre, évoquant les revendications posées par le mouvement populaire en Algérie depuis le 22 février dernier, Lamamra expliquera que l’Algérie ” a répondu positivement à l’appel du changement et d’une nouvelle gouvernance réclamée par les manifestants”.

Enfin, Lamamra a aussi indiqué durant cette conférence de presse avoir remis une lettre du Président Bouteflika à son homologue russe, mettant en avant que Bouteflika ” s’est engagé à transmettre le pouvoir au futur Président élu “.

Notons que le Vice-Premier et ministre des Affaires étrangères a entamé depuis hier une tournée diplomatique dans les grandes capitales pour expliquer ce qui se passe en Algérie a déclaré que les manifestations qui agitent le pays depuis le 22 février sont ” une affaire interne et familiale “.

- Publicité -