- Publicité -

S’exprimant à l’ouverture de la réunion du Conseil de la Choura, le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini a affirmé que “le Mouvement El Islah salue l’appel au dialogue lancé par le chef de l’Etat”, annonçant, dans ce sens, “l’accord de  principe de son parti quant à la participation à ce dialogue et à tout autre dialogue sérieux et responsable”.

Il a également, appelé à ce que ce dialogue “puisse réunir tous les acteurs sur la scène nationale et tenir compte des différents représentants et initiatives issus du mouvement populaire sans exclusion ni marginalisation aucune”.

Par ailleurs, le président du Mouvement El Islah a proposé que ce dialogue “concilie les dispositions de la Constitution et les solutions politiques dont les mesures sont puisées de la loi fondamentale du pays” afin de parvenir  à la mise en place d'”une feuille de route correcte et sûre menant à l’organisation d’une présidentielle dans les plus brefs délais”.

Il a insisté sur le fait que la prochaine présidentielle “doit assurer une large participation politique et populaire qui permettra l’élection d’un nouveau président plébiscité par une force populaire et politique à même de lui permettre de poursuivre l’approfondissement des réformes en vue de réaliser les revendications légitimes du peuple“.

S’agissant de la lutte contre la corruption, Ghouini a réitéré la position du parti appelant à l'”impératif de traiter tous ces dossiers avec responsabilité et loin de toute pression”, soulignant l’impératif pour la Justice de prendre en considération, les rapports de la Cour des comptes en vue de suivre la gestion de l’argent public et d’oeuvrer à la restitution des deniers publics et des biens détournés”.

- Publicité -