le président de la Fédération nationale des boulangers , Youcef Galfat.
- Publicité -

Selon le président de la FNB, Youcef Galfat « lors d’une réunion tenue récemment entre la Fédération nationale des boulangers et le ministère du Commerce pour l’examen de la demande des boulangers relative à l’augmentation de la marge bénéficiaire a été sanctionnée par un accord “dont les résultats seront révélées ultérieurement ».

Deux propositions ont été examinées, durant cette réunion, la première  portant sur la présentation d’une facture mensuelle de la quantité de la  farine achetée par le boulanger afin d’obtenir une aide directe, et la  seconde consiste en l’achat de la farine directement auprès de la minoterie  à un prix fixé à l’avance”, a précisé Galfat lors d’une conférence de presse animée au siège de l’Union générale des commerçants et des artisans  algériens UGCAA. Formulant le voeu d’une réponse favorable dans les prochains jours aux  revendications des boulangers afin de résoudre définitivement ce problème,  le président de la FNB, a rappelé que plus de 3.000 boulangeries ont baissé  le rideau en 2017 en raison de la faible marge bénéficiaire.    

Les préoccupations des boulangers sont axées essentiellement sur la  régression de la marge bénéficiaire en raison de la hausse des prix de toutes les composantes entrant dans la confection du pain, notamment depuis janvier 2018.

Assurant qu’il n’y aura pas de déficit en produit de pain durant le mois  du Ramadhan, Galfat a indiqué que toutes les boulangeries travailleront  normalement, sans aucun changement dans leur activité, ce qui permettra, a-t-il dit au citoyen d’acheter son pain tout au long de la journée.

En réponse à une question sur le gaspillage du pain durant le Ramadhan, Kelfat a expliqué ce phénomène par l’absence d’une culture de consommation et par le prix très bas de la baguette, estimant que “la levée de la subvention sur la farine entrainera une hausse du prix de la baguette, et partant, une baisse du gaspillage”.

De son côté, le coordinateur général, Porte-parole de l’UGCAA, Hezab  Benchahra a annoncé des rencontres avec les représentants et les présidents des fédérations activant dans le domaine des produits de large  consommation, comme le lait, les légumes et les fruits afin d’examiner les  différentes préoccupations et tenter de leur trouver les solutions  adéquates.

Les produits de large consommation seront disponible tout au long du  Ramadhan et les prix référentiels  respectés afin de préserver le pouvoir d’achat, a-t-il souligné.

Benchahra a rappelé, dans ce sens, les mesures prises par le ministère  du Commerce en matière de contrôle et d’inspection des stocks afin de  lutter contre la spéculation.

- Publicité -