La trêve commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a fait rebondir le dollar avec la conviction qu'elle diminue les risques qui planent sur l'économie américaine, et donc la pression qui pèse sur la Fed pour baisser ses taux", ont expliqué Lee Hardman et Fritz Louw, analystes. Photo : DR.
- Publicité -

L’euro se stabilisait ce mardi 2 juillet face au dollar, au lendemain d’une nette baisse due à la trêve commerciale sino-américaine.

Ce mardi matin, l’euro gagnait 0,07% à 1,1294 dollar, après avoir perdu 0,67% hier.

La trêve commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a fait rebondir le dollar avec la conviction qu’elle diminue les risques qui planent sur l’économie américaine, et donc la pression qui pèse sur la Fed pour baisser ses taux“, ont expliqué Lee Hardman et Fritz Louw, analystes.

La Réserve fédérale américaine a signalé dernièrement sa volonté d’abaisser ses taux d’intérêt pour stimuler une économie américaine en perte de vitesse. Mais une telle décision aurait également pour effet de rendre le dollar moins rémunérateur et donc moins attractif pour les cambistes.

En Europe, les tensions entre l’Italie et la Commission européenne pourraient s’apaiser après que Rome a indiqué viser désormais un déficit autour de 2% du PIB en 2019, contre 2,4% auparavant, ont souligné les analystes.

Hier, les taux d’emprunt de l’Italie se sont détendus, relâchant un peu la pression qui pèse sur le pays.

Ce matin, les analystes soulignaient également la bonne performance de la devise australienne, en hausse, ce mardi matin, de 0,25% face au dollar, à 0,6983 cents américains pour un dollar australien.

La Banque centrale australienne (RBA) a décidé aujourd’hui d’abaisser son taux d’intérêt pour la deuxième fois en moins d’un mois, à 1%, un plus bas

historique, afin de soutenir son économie qui n’a pas connu de récession depuis 28 ans. Une décision attendue par les marchés.

- Publicité -