Nouveau raid aérien sur Tripoli. Photo : DR.
- Publicité -

Un raid aérien a été effectué ce jeudi par les troupes du général à la retraite Khalifa Haftar contre le seul aéroport fonctionnel de la capitale libyenne Tripoli, sans faire de victime ni provoquer la suspension du trafic, selon des sources concordantes.

Après avoir annoncé dans un premier temps que le raid aérien a visé la piste de l’atterrissage, l’aéroport de Mitiga a précisé plus tard sur sa page Facebook officielle que la frappe était “loin de la piste” et que “tout fonctionne normalement“.

L’aéroport de Mitiga est une ancienne plateforme militaire utilisée pour le trafic civil en remplacement de l’aéroport international de Tripoli, gravement endommagé en 2014 par des combats. Seules les compagnies aériennes libyennes opèrent dans le pays, assurant des vols intérieurs et des liaisons régulières avec quelques pays, dont la Tunisie et la Turquie.

Cet aéroport, situé à l’est de la capitale libyenne, avait été la cible le 8 avril dernier d’un raid aérien des troupes de Haftar, provoquant la suspension du trafic qui a été limité plus tard aux vols nocturnes jusqu’au 22 avril.

Khalifa Haftar a lancé depuis le 4 avril une attaque en vue de s’emparer de Tripoli, siège du Gouvernement d’union nationale (GNA) dirigé par Fayez al-Sarraj, reconnu par la communauté internationale.

- Publicité -