- Publicité -

En l’espace de 30 jours, les services de la répression des fraudes ont constaté pour la seule wilaya d’Alger plus de 1700 infractions commerciales.   

Le bilan établi du mois de juillet dernier laisse perplexe, tellement les chiffres des infractions enregistrées  sont de plus en plus en hausse et ce, paradoxalement aux opérations quasi-quotidiennes des services compétents du ministère du commerce qui, a initié durant ces 30 jours pour toute la capitale 13.068 interventions.

Menées à travers les différents marchés et espaces commerciaux d’Alger par les services de la Direction du Commerce de la wilaya, ces opérations ont permis la saisie de marchandises non facturées exposées à la vente d’une valeur de 433 millions de dinars. La non facturation demeure le délit premier souligné toujours à la hausse dans tous les bilans. Vient ensuite et, comme de tradition le défaut d’affichage des prix. Malgré la force de la loi imposant aux commerçants d’afficher les prix des produits proposés à la vente, les contrôleurs continuent de constater que les commerçants n’en font pas cas, rien que ce mois de juillet, le montant des contraventions dressées à cet effet, a été de 25 715 dinars. Il a été dressé durant cette période 1708 procès verbaux  dont 573 pour non affichage des prix des marchandises.

Et, comme chaque été, le défaut d’hygiène, de la chaine de froid et autres manquements sont aussi constatés, le bilan fait état de 124 propositions de fermeture de locaux commerciaux à Alger dont 94 pour des raisons liées aux raisons précitées en sus des pratiques commerciales illicites à ce titre, les services de contrôle ont établi 673 procès verbaux pour exposition de marchandises jugées impropres à la consommation, suivis de 409 procès verbaux pour pratique commerciale illégales. Toujours, au chapitre des prix, 19 procès-verbaux ont été rédigées pour non respect des prix et tarifs en vigueur.

Pour rappel le bilan de contrôle de la Direction du Commerce de la wilaya d’Alger pour le premier semestre 2018 qui a fait état de 18.674 contraventions dressées par les agents de lutte contre la fraude et 932 propositions de fermeture de locaux commerciaux pour les premiers six mois de l’année témoigne de cette tendance haussière des infractions.


- Publicité -