" Louisa Hanoune a assisté à une rencontre purement consultative ", affirme son avocat Rachid Khan. Photo : DR.
- Publicité -

La secrétaire générale du parti des travailleurs (PT), Mme Louisa Hanoune a reconnu avoir rencontré l’ancien conseiller à la présidence de la République Saïd Bouteflika et le général major à la retraite Mohamed Mediène dit Toufik pour une concertation autour de la sortie de crise ayant suivi les manifestations populaires du 22 février. L’aveu de Mme Hanoune a été révélé ce jeudi par son avocat et non moins membre de la  direction du PT, Rachid Khan dans un entretien accordé au journal El bilad.

Il a souligné que par souci d’éclairer l’opinion publique ” Louisa Hanoune a assisté à une rencontre purement consultative en présence du conseiller à la présidence de la République Saïd Bouteflika et du général major à la retraite Mohamed Mediène dit Toufik à la résidence d’Etat “Dar El Afia” dans la soirée du 27 mars 2019 et ce pendant près d’une heure“.

Au menu de cette rencontre selon Khan, il s’agissait d‘ “exprimer les positions du PT par rapport à la situation politique du pays et que Louisa Hanoune pensait que l’entrevue était officielle avec l’accord du président de la République Abdelaziz Bouteflika” avant de s’interroger comment elle aurait ” commis tout ce qui lui est reproché en espace de moins d’une heure de discussion avec ses interlocuteurs“.

Selon le même responsable du PT,  Louisa Hanoune était “étonnée d’apprendre toutes les charges retenues contre elle pour avoir agi dans le cadre de ses prérogatives et missions en sa qualité de responsable politique et députée dont la Constitution  lui permettait de s’entretenir avec des parties officielles“.

Pour elle, trouver une issue à la crise était de son devoir d’agir en qualité de représentante du peuple et elle n’imaginait à aucun moment qu’en 2019 on criminalise une contribution d’un dirigeant politique pour une sortie de crise.

- Publicité -