L'orpaillage, un phénomène qui semble attirer de plus en plus de trafiquants.Photo : MDN
- Publicité -

L’orpaillage, un phénomène qui semble attirer de plus en plus de trafiquants ces derniers temps. La mise en échec de ces réseaux est régulièrement relevée dans les différentes opérations que mènent les éléments de l’ANP dans le sud.

Quatre-vingt-douze orpailleurs ont été interceptés avant-hier dans des opération distinctes, menées à Tamanrasset, In Guezzam et Djanet, par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) qui ont également saisi vingt-deux détecteurs de métaux et d’autres objets, indique le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué rendu public aujourd’hui.

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, des détachements de l’Armée nationale populaire, ont intercepté, le 9 février 2019 (hier), lors d’opérations distinctes menées à Tamanrasset, In Guezzam et Djanet quatre-vingt-douze orpailleurs et  saisi trois camions, quatre véhicules tout-terrain, vingt-et-une motos, trente-six groupes électrogènes, dix-huit marteaux piqueurs, vingt-deux détecteurs de métaux et d’autres objets“, précise la même source .

D’autre part, un détachement de l’ANP “a arrêté, à El Oued un  contrebandier à bord d’un camion chargé de (36,890) Tonnes de blé tendre“,  tandis que des éléments de la Gendarmerie nationale “ont appréhendé, à Tiaret trois individus en leur possession trois fusils de chasse et une quantité de munitions“.

Par ailleurs et, dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, des Garde-côtes “ont déjoué, à Béni-Saf une tentative  d’immigration clandestine de dix-sept personnes à bord d’une embarcation de construction artisanale“, rapporte également le communiqué.

- Publicité -