Bouchareb, au nom des militants du FLN réitère l'appel "de fidélité" au Président Bouteflika pour un cinquième mandat. Photo: S. El Haddad.
- Publicité -

Dans l’attente d’une réponse toute aussi officielle du chef de l’Etat, le FLN, appuyé par le RND, TADJ et le MPA viennent officiellement à l’issue du méga meeting tenu à la coupole de porter Abdelaziz Bouteflika candidat du FLN aux présidentielles du 18 avril 2019.

Appelant à une forte participation au vote durant le scrutin présidentiel du 18 avril prochain, Moad Boucahreb, coordinateur de l’instance dirigeante du FLN, a indiqué que “le nouveau mandat présidentiel de 2019 en faveur du Président Bouteflika est une sollicitation des Algériens”. C’était ce matin lors du coup d’envoi d’un meeting populaire du parti Front de libération nationale (FLN), donné  à la Coupole (Alger) en vue de soutenir le président de la République, Abdelaziz Bouteflika et l’appeler à se présenter à la présidentielle du 18 avril prochain.

“Le cinquième mandat est une demande de tous les Algériens”

A ce titre, estimant que “le nouveau mandat présidentiel de 2019 en faveur du Président Bouteflika est une sollicitation des Algériens”, Bouchareb, dira qu’ “en votre nom à tous, nous renouvelons l’appel de fidélité au Président (Bouteflika) et nous le portons officiellement à la candidature des présidentielles prochaines pour un cinquième mandat en sa qualité du président du parti”. “La candidature de Bouteflika garantira à l’Algérie de rester forte, sécurisée, stable et siègera en toute souveraineté parmi le concert des nations”, assurera-t-il.

En outre, s’adressant aux quelque 15 000 militants et cadres de son parti venus en force aujourd’hui à Alger prendre part à ce meeting populaire, Bouchareb dira qu’ “il s’agit là, d’une magnifique image témoignant d’un FLN uni et unifié”. Rappelons le FLN avait souligné auparavant que ce meeting marquera “le coup d’envoi effectif de la préparation de la campagne électorale pour que le parti y soit prêt dès son lancement“.

Outre le FLN, les partis de l’Alliance présidentielle, en l’occurrence, le Mouvement populaire algérien (MPA), le Rassemblement national démocratique (RND) et Tadjamoue Amel El Djazair (TAJ), également présents en force à ce méga meeting, ont annoncé que “le moudjahid Abdelaziz Bouteflika sera notre candidat pour la présidentielle du 18 avril 2019“, en signe de reconnaissance de ses choix éclairés et des acquis importants que l’Algérie a réalisés sous sa direction, et en soutien à son programme ambitieux de réformes et de développement pour une Algérie épanouie, unie, solide et réconciliée. Ils ont également salué les “réformes globales et profondes” lancées par le président Bouteflika,  soulignant l’impératif de “préserver les acquis de la paix, de la stabilité, de la cohésion sociale et de l’unité nationale tout en appuyant les capacités du peuple face à tout éventuel défi ou menace”.


- Publicité -