- Publicité -

Le parti des travailleurs (PT) a qualifié ce dimanche, de décisions arbitraires, la mise en détention provisoire de jeunes manifestants ayant brandi des drapeaux Amazigh lors de la marche du vendredi 21 juin .

Dans un communique rendu public, le secrétariat national du PT considère cette sentence de la justice comme  mesures arbitraires en application des directives du chef de l’Etat major de l’armée, dans son dernier discours interdisant de brandir tout autre drapeau hormis l’emblème national.

Le PT qualifie cette décision et les charges retenues contre les manifestants comme un dérapage supplémentaire susceptible d’ouvrir la voie à tous les dangers.

Le parti de Louisa Hanoune rappelle que ce drapeau est brandi par les manifestants depuis le 22 février aux côtés de l’emblème national sans poser aucune problématique car ils ne se contredisent pas.

Il a appelé à cesser ce genre de manœuvres  susceptibles d’ouvrir la porte à des risques d’atteinte à la stabilité du pays et à la sécurité nationale tout en réclamant l’annulation des charges retenues contre ces manifestants et leur libération immédiate.

- Publicité -