L'énergie nucléaire devra être exploitée au même titre que les autres sources énergétiques. Photo: Ministère de l'Energie.
- Publicité -

L’Algérie est le seul pays africain à continuer à payer  à ce jour les conséquences des essais nucléaires (français).

L’Algérie dispose d’un bouquet énergétique diversifié dont l’énergie nucléaire qui devra être exploitée elle aussi, a indiqué ce matin Mustapha Guitouni, ministre de l’Energie, à l’ouverture des travaux de la réunion extraordinaire de la Commission Africaine de l’Energie Nucléaire (AFCONE) au siège du Commissariat à l’Energie Atomique-Alger.

A ce propos, et dans l’attente de la réalisation d’un centre nucléaire en Algérie, quelque 350 chercheurs  travaillent d’ores et déjà dans l’exploiter de l’énergie nucléaire civile pour la production de l’électricité.

Par ailleurs, Mustapha Guitouni, lors de cette réunion continentale à Alger qui se tient à la veille de la commémoration des premiers essais nucléaires réalisés sur le territoire algérien le 13 février 1960, relèvera que l’Algérie est le seul pays africain à continuer à payer  à ce jour les conséquences des essais nucléaires (français) tant sur le plan humain que celui environnemental.

- Publicité -