"Ce qui se passe à l‘APN est un problème interne", dira Ould Abbes. Photo S. El Haddad
- Publicité -

Après avoir lancé la coordination “Génération Bouteflika”, la semaine dernière,  composée de jeunes étudiants syndiqués dans les différentes organisations affiliées au FLN, Djamel Ould Abbes se tourne vers les réseaux sociaux pour valoriser les réalisations du chef de l’Etat.

En décidant aujourd’hui de s’orienter vers les réseaux sociaux afin de mieux cibler la catégorie des jeunes le SG du FLN opte pour une stratégie de communication à grande echelle. Il invita aujourd’hui, “à investir en force les espaces qu’offrent les réseaux  sociaux pour mettre en avant le bilan du président de la République, et président du parti, Abdelaziz Bouteflika dans tous les domaines, notamment l’acquis de la sécurité et de la stabilité dont jouit aujourd’hui l’Algérie à travers toutes les wilayas et pour défendre, dans le respect et la politesse ces acquis”, a déclaré Ould Abbes lors d’une réunion avec les chargés de communication et des réseaux sociaux des mouhafadhates.

Ould Abbes a soutenu que “l’initiative de son parti d’élaborer le bilan des réalisations du président de la République depuis 1999 a dérangé certaines parties”, néanmoins , a-t-il dit, “le FLN poursuivra sa missions dans le respect de tous les partis politiques”.

Ouled Abbes, soutient de ce fait l’appel lancé au président de la république à briguer un 5eme mandat, “compte tenu de la sécurité et la stabilité qui règnent aujourd’hui en Algérie et du développement et de la prospérité dont jouissent les citoyens et vue, toutes les colossales réalisations accomplies à travers tout le territoire national”. Le parti FLN, a sollicité le président Abdelaziz Bouteflika, “avec la déférence et le respect qui lui sont dus, à poursuivre sa noble mission”. Un appel, qui traduit selon Ouled Abbes, “le désir de tous les militants et sympathisants du parti et le souhait de tous les citoyens et non seulement le parti”.

A ce propos, Ould Abbes a appelé “toutes les formations politiques  soutenant le président de la République, et son programme à se rallier au parti FLN dans cette démarche”, affirmant que son parti “n’est pas dans un optique de monopole et souhaite œuvrer avec les autres partis soutenant le président Bouteflika “comme une seule famille” ayant un même objectif, à savoir la poursuite ce qui a été réalisé.  “Tout parti politique a le droit de s’exprimer en toute liberté”, a-t-il affirmé.

Qualifiant de “minorité”, les “séparatistes en Kabylie”, le SG du parti FLN a rappelé que “cette région de l’Algérie est le rempart de la résistance”.  Il a mis l’accent, dans ce sens, sur la décision du président de la République portant officialisation de Tamazight langue nationale et la consécration de Yennayer journée chômée payée outre ses instructions au gouvernement d’accélérer la mise en place de l’Académie de la langue Amazighe. Cette rencontre a été sanctionnée par un communiqué final, rendu public en langues arabe et amazighe, mettant en exergue les réalisations du président de la République dans tous les secteurs ainsi que le rôle de l’Armée nationale populaire (ANP) dans la protection des frontières et la lutte contre la criminalité, sous toutes ses formes.

- Publicité -