Ouyahia favorable au dialogue pour la tenue des présidentielles du 4 juillet : DR.
- Publicité -

Ahmed Ouhayia, SG du RND, mais aussi ex-Premier depuis seulement quatre jours, appelle aujourd’hui (les pouvoirs publics) à la satisfaction ” dans les meilleurs délais toutes les revendications pacifiques du peuple algérien pour éviter toute dérive », ceci tout en estimant ” obligatoire” que tout ” le monde accepte des concessions”.

Mieux. Ouyahia demandera aux pouvoirs publics d’ ” être à l’écoute des réclamations du hirak populaire en vue de contourner les dangers qui guettent l’Algérie, et ainsi poursuivre le processus de développement socio-économique” entamé.

A ce titre, pour sa première sortie depuis démission, l’ex-Premier ministre, dans une lettre adressée hier aux militants de son parti,  se dit ” aujourd’hui convaincu qu’il n’y a rien de plus cher que de sauver l’Algérie et qu’il n’y a ni pouvoir, ni gouvernement plus cher que l’Algérie”, pour sauver le pays. ” J’ai toujours été mobilisé au service du pays, et le RND a été au premier plan au service de l’Algérie, pour sa défense, et a soutenu la direction du pays et à sa tête le Président Bouteflika “, ajoutera le SG du RND.

Ouyahia qui vraisemblablement maintient sa position de maintien et d’appui des décisions annoncées lundi dernier par le Président Bouteflika en vue d’une sortie de crise, notamment dans le volet énonçant la tenue d’une conférence nationale inclusive et indépendante dont les recommandations permettraient d’amender le texte fondamental du pays et d’aller vers des élections présidentielles plurielles et la formation d’un gouvernement de compétences nationales, appellera les militants de son parti à ” convaincre les citoyens quant la crédibilité de cette opération de transition démocratique” proposée par le chef de l’Etat.

Ouyahia qui ” salue les revendications du hirak populaire” portées par la rue depuis de 22 février dernier, soulignant que son parti  prendra part processus énoncé pour cette transition, estimera en effet  ” obligatoire” que tout ” le monde accepte des concessions (opposition y compris)” afin de convaincre les citoyens de la ” crédibilité du processus de transition démocratique” proposé par le président de la république.

- Publicité -