L'annonce d'une baisse de production saoudienne avait également contribué à soutenir les prix. Photo : DR
- Publicité -

Le ralentissement économique mondial risque de peser sur la demande en brut, et donc sur les prix.


En raison d’inquiétudes quant à l’impact potentiel d’un ralentissement économique mondial sur la demande en brut, aujourd’hui, les cours du pétrole étaient orientés à la baisse

Vers 03H00 GMT, le baril de “light sweet crude” (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en février, reculait de 47 cents à 51 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en mars, cédait 45 cents à 60,03 dollars.

La dernière session a été particulièrement volatile, le ralentissement économique mondial mettant fin à neuf sessions consécutives de hausse“, a rappelé Oriano Lizza, de CMC Markets Singapore. L’élan à la hausse s’est arrêté car “l’optimisme relatif aux discussions commerciales sino-américaines s’est estompé“, a expliqué Sukrit Vijayakar, de Trifecta Consultants.

En outre, l’annonce d’une baisse de production saoudienne avait également contribué à soutenir les prix.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires dont la Russie avaient convenu en fin d’année de prolonger leur accord de limitation de la production afin de soutenir des cours qui avaient fortement dégringolé.

Toutefois, le ralentissement économique mondial risque de peser sur la demande en brut, et donc sur les prix. 

- Publicité -