"Tout est question de volonté politique, de confiance et de sens des responsabilités". Photo : DR.
- Publicité -

” Le dialogue constitue l’essence de toute action politique responsable et constructive. Il est, aussi et surtout, l’instrument devant être toujours privilégié dans le règlement des crises. Face à la crise exceptionnellement grave que connait notre pays, cette conviction est partagée par tous et nul ne doute de sa nécessité impérieuse et urgente “, a indiqué Ali Benflis dans un communiqué.

En effet , apportant son soutien à l’appel lancé la veille par le chef d’état-major et vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah, au dialogue pour sortir de la crise, L’ex-chef du gouvernement et président du parti Talaie El Hurriyet , a indiqué que ” tout l’enjeu du moment est de permettre au dialogue de s’enclencher en réunissant les conditions les plus favorables à son bon déroulement et à son succès “.

” Notre pays est certes confronté à une crise politique, constitutionnelle et institutionnelle. Mais, plus grave encore, il se heurte actuellement à une impasse totale qui se dresse sur le chemin du règlement de cette crise “, a estimé Benflis.

Il avancera que “ Cette impasse est clairement identifiée. Elle est la résultante d’une divergence profonde entre le processus actuellement conduit dans le cadre strict, intégral et exclusif de l’article 102 de la Constitution et les demandes légitimes de la révolution démocratique pacifique en marche dans notre pays “.

Enfin , le président de Talaie El Hurriyet a conclu son communiqué en assurant que ” Tout dialogue véritablement orienté vers la recherche d’un règlement effectif et rapide de la crise actuelle doit impérativement en faire son objet et sa raison d’être. Ce dialogue suppose des interlocuteurs valables et crédibles, un cadre précis et connu ainsi que des objectifs bien identifiés “.

- Publicité -