Ces conventions sont un de "signe de vitalité et de dynamisme du groupe Sonelgaz".Photo/S.ElHaddad
- Publicité -

“Ces signatures constituent “un nouveau cadre qui encourage les travailleurs du groupe à donner le meilleur d’eux-mêmes”, déclarera Mohamed Arkab, PDG du groupe Sonelgaz lors de la cérémonie de signature.

En vue d’améliorer les prestations sociales de ses travailleurs, Mohamed Arkab, PDG du groupe Sonelgaz a signé pas moins de cinq conventions avec son partenaire social, Achour Telli, secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG).

Pour le PDG de Sonelgaz, estimant que ces signatures constituent “un nouveau cadre qui encourage les travailleurs du groupe à donner le meilleur d’eux-mêmes”, elles aspirent aussi à “faire converger tous les travailleurs du groupe dans cette efficacité recherchée à travers la réduction des charges, l’augmentation du profit et la réalisation efficace du programme de développement”. Pour parvenir à cet “objectif, nous avons besoin de faire adhérer tout le monde“, assurera Mohamed Arkab.

A ce titre, le premier document signé est un avenant à la convention collective de Sonelgaz, qui vise à garantir une meilleure prise en charge de la retraite complémentaire. De ce fait, en vertu de cette convention, le groupe énergétique public s’engage à financer un complément d’un taux de 1,5% de l’assiette mensuelle globale soumise à la sécurité sociale, pour assurer les besoins du Fonds la retraite complémentaire des travailleurs du groupe.

Quant à la deuxième convention a été signée entre sept filiales de Sonelgaz et la Mutuelle générale des travailleurs des industries électrique et gazière (Muteg). Ce nouvel outil permettra désormais aux travailleurs des filiales du groupe Sonelgaz que sont Inerga, Tarkib, Kahrakib, Kahrif et Kanagaz (sociétés de travaux et de services de réalisations d’infrastructures électriques), Rouiba Eclairages (société de fabrication d’équipements d’éclairage) et AMC (société de fabrication de compteurs), de bénéficier des services offerts par la Muteg.S’agissant de la troisième convention, elle a été signée aussi entre la Muteg et la CNAS pour permettre aux adhérents à cette mutuelle de bénéficier des facilitations en matière d’utilisation de carte Chifa et du système de tiers payant.

Dans ce sens, Sonelgaz à travers le Fonds des œuvres sociales et culturelles des travailleurs des industries électrique et gazière (Fosc), a paraphé une quatrième convention avec et l’hôpital Mustapha Pacha (Alger) portant sur l’achat de matériels et d’équipements médicaux au profit des malades admis dans cet établissement hospitalier.

Enfin, la cinquième et dernière convention signée a porté sur le volet de la formation entre la Sonelgaz, la FNTIEG et l’institut de formation et d’évaluation de Sonelgaz (IFEG). L’objectif est d’assurer la formation de 300 élus syndicaux et délégués du personnel, relevant des sociétés du groupe, en matière de l’exercice du partenariat social et du droit du travail.

Ainsi, pour Mustapha Guitouni, premier responsable du secteur de l’énergie, considérant  ces conventions comme étant un “signe de vitalité et de dynamisme” de la Sonelgaz, il affirmera que “les résultats attendus de ces conventions vont encore approfondir la cohésion sociale à l’intérieur du groupe Sonelgaz“. Ce à quoi enchainera Mourad Zemali, ministre du Travail, de l’emploi et de la Sécurité sociale, pour faire part de la volonté de son département à “développer les mutuelles, de promouvoir leurs activités et d’encourager toute initiative visant à améliorer la qualité de leurs prestations“.

Pour ce qui est Quant à Mokhtar Hasbellaoui, ministre de la Santé qui a également pris part à la cérémonie de signature de ces cinq conventions, tout d’ailleurs, Abdelmadjid Sidi Said, Sécrétaire générale de la Centrale syndicale,  accueillera avec satisfaction que la Sonelgaz ait élargi le champ de ses interventions sociales au secteur de la santé, notamment à travers l’achat d’équipements nécessaires aux hôpitaux.

- Publicité -