Gravers préjudices à l'économie nationale, Conclusion de marchés illicites, corruption et pots de vin;;;l'essentiel des charges retenus contre Ahmed Ouyahia en sa qualité d'ancien Premier minstre, et ce dans le prolongement de l'affaire Ali Haddad. Photo : S. El Haddad.
- Publicité -

La décision de justice prise ce mercredi 12 juin, pour l’incarceration d’Ahmed Ouyahia, ancien Premier ministre est intervenue après une audition devant le juge d’instruction près la Cour suprême qui aura retenu contre lui de très lourdes charges dans le cadre de l’affaire Ali Haddad.

Ainsi,l’ ex-Premier ministre est accusé pour l’essentiel, de corruption et d’avoir pot de vin, de l’usage de ses pouvoirs pour la conclusion illicite d’accords de marchés publics qui ont causé de graves préjudice à l’économie nationale, et d’accord d’indus privilèges.

- Publicité -