Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, et Maren Ueland, 28 ans, deux scandinaves tuées dans la nuit du 16 au 17 décembre dernier dans le sud du Maroc.
- Publicité -

Bien qu’il soit leur allié indéfectible dans la région, aujourd’hui les puissances mondiales, depuis l’assassinat terroriste des deux touristes scandinaves, déconseillent officiellement et fortement à leurs ressortissants la destination du Royaume du safran. 

Tout porte à croire que le tourisme marocain en pâtira grandement de l’assassinat des deux jeunes touristes scandinaves dans une région rurale proche d’Imlil. C’est tout cas ce que laisse présager les différentes alertes émises par le Canada, les États-Unis, la France et la Grande Bretagne qui considèrent que ” le Maroc n’est plus un havre de paix “, et tous mettent en garde contre le danger s’y trouver en raison de la menace terroriste qui persiste après le meurtre de Louisa Vesterager Jespersen et de Maren Ueland, deux jeunes touristes norvégiennes en randonnée sur le chemin du Mont Toubkal dans le sud du Maroc.


” Des terroristes peuvent frapper à tout moment

Le gouvernement canadien le premier, avant-hier, à avertir ses ressortissants désirant de se rendre au Maroc à la vigilance affirmant que le terrorisme constitue une menace dans le royaume, et des étrangers ont déjà été la cible d’attentats.  A cet effet, Ottawa met en garde ses ressortissants contre de  nouvelles attaques dans ce pays indiquant que “des terroristes peuvent frapper à tout moment“. ” Ils peuvent cibler, entre autres, des immeubles gouvernementaux, des lieux de culte, des écoles, des centres de transport et des lieux publics fréquentés par des étrangers (comme les attractions touristiques), des restaurants, des bars, des cafés, des centres commerciaux, des marchés et des hôtels (particulièrement les centres de villégiature côtiers)“, détaille-t-elle. Appelant ainsi ses ressortissants à la vigilance car ” même les lieux les plus sécurisés ne peuvent être considérés comme  totalement sans danger“.

“Faire preuve d’une plus grande prudence face au risque d’attaques terroristes”

Viendra ensuite l’ambassade des États-Unis à Rabat qui recommande aux ressortissants américains au Maroc de faire preuve d’une plus grande prudence face au risque d’attaques terroristes après l’assassinat de deux touristes scandinaves, revendiqué par Daech. A ce titre, elle écrira dans une alerte affichée sur son site internet qu’ ” à la lumière des récents assassinats de deux touristes scandinaves dans une région rurale proche d’Imlil, au Maroc, la mission (des Etats-Unis) recommande aux citoyens américains d’exercer à l’heure actuelle une prudence accrue en particulier dans  les zones rurales et isolées“, avertit l’ambassade américaine. Leur préconisant ainsi de revoir leurs plans de sécurité personnel, de surveiller leur environnement immédiat et de se faire discrets.

S’ensuivra la France qui à son tour a appelé ses ressortissants à la ” plus grande vigilance” dans leurs déplacements au Maroc, suite à l’assassinat sauvage par l’organisation terroriste Daech de deux randonneuses scandinaves dans la région de l’Atlas. ” Il est recommandé de faire preuve de la plus grande vigilance dans les déplacements, notamment dans les zones isolées“, a en effet indiqué le Quai d’Orsay dans son conseil aux voyageurs français au Maroc. Ceci, avant de recommander aux touristes Français au Maroc ” de ne pas partir seul et de contacter un organisme de voyage agréé ” durant les excursions en montagne.

“le Maroc n’est plus un havre de paix et de stabilité”

De son côté, le journal britannique The Sun qui cite le Foreign Office a averti également que ” les terroristes sont encore susceptibles de mener des attaques au Maroc” et exhorté les visiteurs britanniques à ” être vigilants à tout moment “. Dans une enquête menée par The Sun, à la suite de l’exécution par Daech des deux touristes scandinaves, le journaliste révèle que ” le Maroc n’est plus un havre de paix et de stabilité du moment que les étrangers sont désormais devenus des cibles possibles pour les extrémistes locaux“. Ce pays est devenu aussi “ un tremplin” pour les attaques terroristes de  Daech et ” le terreau” du groupe extrémiste qui a envahi l’Europe, a-t-il ajouté.

Pour rappel, les touristes en question sont Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, étaient parties ensemble pour un mois de vacances au Maroc. Tuées dans la nuit du 16 au 17 décembre dernier, leurs corps ont été découverts lundi dernier sur un site où elles avaient planté la tente pour la nuit, à deux heures de marche du village d’Imlil, sur le chemin du Mont Toubkal dans le sud du Maroc. L’une des deux victimes a été “décapitée“, ont rapporté des médias marocains. Leurs corps portaient des “traces de violence à l’arme blanche sur le cou“, ont ajouté les mêmes sources s’appuyant sur un communiqué des  autorités marocaines.  Quatre des suspects arrêtés appartenaient à une cellule qui a prêté  allégeance au groupe terroriste autoproclamé “Etat Islamique” (EI/Daech).

- Publicité -