- Publicité -

Pour cette saison estivale 2019 ,la ministre de la Solidarité nationale, Ghania Eddalia a, indiqué à Tipasa que près de 14 000 enfants démunies issues des 48 wilayas bénéficient de “résidences de solidarité” au niveau des wilayas côtières.

Présidant le coup d’envoi des “résidences de solidarité” (été 2019) au centre psycho-pédagogique des enfants attardés mentaux à Douaouda Marine (Tipasa), la ministre a indiqué que cette opération destinée aux enfants issus de familles démunies, compte pour la première fois, 14 000 enfants de 48 wilayas, y compris les enfants des wilayas du sud, des hauts plateaux et de l’intérieur, ainsi que 4 400 enfants résidant dans les wilayas côtières”.

Ces enfants seront accueillis au niveau de 33 centres à travers 14 wilayas côtières, à raison de 3 sessions, du 25 juin au 10 aout“.

A travers ce programme, le ministère, œuvre à la vulgarisation du “principe de l’égalité des chances entre tous les enfants de l’Algérie“, afin de profiter de leur droit aux vacances et leur protection de la débauche et de la déperdition scolaire.

Mme Eddallia, a ajouté que les résidences de solidarité s’inscrit dans le cadre de la démarche du gouvernement visant “la concrétisation du principe de l’Etat social”. Ces résidences constitue un espace “de préparation et d’entrainement de nos enfants, aux principes spirituels, aux constantes nationales et aux principes humanitaires de cohabitation et de l’acceptation de la différence”.

Eddalia a fait savoir que son département s’employait à ancrer des nouvelles traditions d’échanges entre les wilayas durant les vacances d’hiver et de printemps dans le but d’encourager la culture d’échanges et de connaissance chez les enfants.

Dans le cadre des efforts de l’Etat consentis pour l’assistance et l’accompagnement des familles nécessiteuses et la lutte contre la précarité et la pauvreté, des affectations ont été allouées par la Caisse nationale de solidarité pour financer “les résidences de solidarité” de l’ordre de 331 millions DA,a précisé la ministre.

La même caisse a débloqué près de 730 millions DA pour l’acquisition des affaires scolaires en faveur de près de 146000 enfants issus de familles nécessiteuses en sus de la consécration d’un budget de 125 millions DA pour la prise en charge de 250 000 enfants en matière de vêtements de l’Aïd.

Plus tôt dans la journée, la ministre a supervisé la clôture de la session régionale de formation sur le micro-crédit au Centre culturel islamique (CCI) avant de se rendre à l’établissement d’accueil des enfants relevant du secteur privé.

A cette occasion, Eddalia a insisté sur “la généralisation de l’utilisation de la langue arabe dans les programmes scolaires” ainsi que “le respect des normes dans les repas” des enfants qui doivent être “équilibrés et sains”.


- Publicité -