Le Premier ministre va t-il revoir la composition des organisations partenaires de la Tripartite? Photo: DR
- Publicité -

Plus d’une trentaine de syndicats et organisations professionnelles n’ont pas jugé utile de répondre à l’appel de représentativité, ils tomberont sous le coup de la loi et seront radiés. On ne retrouve pas sur la liste des organisations représentatives le FCE, CAP, CGEOA des organisations partenaires du gouvernement dans la la Tripartite.

Au terme du délai fixé soit, au 31 mars 2018 par le ministère du travail aux syndicats et organisations patronales pour remettre les états de conformité et de représentativité le ministère du travail vient de publier sur son site internet le bilan définitif des organisations sociales qui ont justifié leurs existences.  Elles sont 30 sur un total de 65 à avoir répondu à l’exigence de conformité en présentant leurs données. Le restant, des organisations sociales tomberont sous le coup de la loi, elles seront radiées.

Dans un communiqué rendu public à cet effet, le ministère dresse un « constat établi après l’examen des dossiers de représentativité des organisations syndicales de travailleurs enregistrées, conformément aux dispositions de la loi n 90-14 du 2 juin 1990, modifiée et complétée, relative aux modalités d’exercice du droit syndical ».

Le ministère du Travail a rappelé que 17 sur les 30 organisations syndicales ont adhéré et ont transmis les éléments de la représentativité, selon les nouvelles formalités, en renseignant et en transmettant les informations, soit en téléchargeant le nouveau canevas d’information à partir du site officiel du ministère, ou dans le CD ROM qui leur a été transmis. Les 13 autres organisations syndicales qui ont aussi répondu, n’ont pas fourni les données correctes, tel qu’exigées par le nouveau canevas établit par le ministère.

Les organisations syndicales jugées conformes

L’Union Générale des Travailleurs Algériens (UGTA), présidée par Sidi Said Abdelmadjid

Le Syndicat National Autonome des Personnels de l’Administration Publique (SNAPAP), présidé par  Felfoul Belkacem

Le Syndicat National des Corps Communs et des Ouvriers Professionnels de l’Education Nationale (SNCCOPEN), présidé par Bahar Ali,

Le Syndicat National des Enseignants Chercheurs Hospitalo Universitaires (SNECHU), présidé par  Wahiba Ouahioune

Le Syndicat National des Praticiens Spécialistes de Santé Publique (SNPSSP), présidé par Mohamed YOUSFI,

Le Syndicat National des Praticiens de Santé Publique (SNPSP), présidé par Lyes M’rabet,

Le Syndicat National Algériens des Psychologues (SNAPSY), présidé par Khaled Keddad,

Le Syndicat Algérien des Paramédicaux (SAP), présidé par Lounes Ghachi,

Le Syndicat National des Professeurs de l’Enseignement Para Médical (SNPEPM), présidé par  Benyoucef BENYOUCEF,

Le Syndicat National des Vétérinaires Fonctionnaires de l’Administration Publique (SNVFAP), présidé par Saida Akali,

Le Syndicat National des Magistrats (SNM), présidé par Djamel Aidouni,

L’Organisation Nationale des Journalistes Sportifs Algériens (ONJSA), présidé par Youcef Tazir,

Le Syndicat National du Personnel Navigant Commercial Algérien (SNPNCA), présidé par Karim Ourrad,

Le Syndicat National des Techniciens Maintenance Avions (SNTMA), présidé par Ahmed Boutoumi,

Le Syndicat des Pilotes de Lignes Algériens (SPLA), présidé par Karim Seghouane,

Le Syndicat National des Magistrats de la Cour des Comptes (SNMCC), présidé par Ahmed Chikhaoui,

Le Syndicat National du Personnel de la Circulation Aérienne (SNPCA), présidé par Djamel Ait Abdelmalek.

Les 13 organisations syndicales qui ont transmis leurs dossiers, “sans respect du nouveau canevas d’information”.

Le Syndicat Autonome des Personnels des Affaires Etrangères (SAPAE),

L’Union Nationale du Personnel de l’Education et de la Formation (UNPEF),

Le Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Education et de la Formation (SATEF),

Le Syndicat National des Travailleurs de l’Education (SNTE),

Le Syndicat National Autonome des Professeurs de l’Enseignement Secondaire et Technique (SNAPEST),

Le Conseil National Autonome du Personnel Enseignant du Secteur Ternaire de l’Education (CNAPESTE),

Le Syndicat National des Médecins Généralistes de Santé Publique (SNMGSP),

Le Syndicat National des Journalistes (SNJ),

Le Syndicat National des Electroniciens et Electrotechniciens de la Sécurité Aérienne (SNESA),

Le Conseil National Autonome des Imams et des Fonctionnaires du Secteur des Affaires Religieuses et Wakfs (CNAIFSARW)

Le Syndicat National des Travailleurs de la Formation Professionnelle (SNTFP)

Le Syndicat National de l’OAIC

Le Conseil National des Enseignants du Supérieur (CNES) – (“conflit interne”).

Concernant les syndicats qui n’ont pas transmis les données demandées, selon le nouveau canevas d’information, ils seront considérés “non représentatifs”, a précisé le ministère du Travail. Enfin, les autres organisations syndicales “ne se sont pas manifestées et n’ont pas communiqué les éléments permettant d’apprécier leur représentativité”, note le ministère.

- Publicité -