Tayeb Bélaïz avait occupé déjà ce poste président du Conseil constitutionnel avant d'être nommé, entre 2013 à 2015, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales. Photo: DR.
- Publicité -

Tayeb Belaïz avait été désigné le 10 février dernier à la tête du Conseil constitutionnel, par le chef de l’Etat en remplacement du défunt Mourad Medelci.

Tayeb Belaiz, nouveau président du Conseil constitutionnel qui a succédé au défunt Mourad Medelci décédé le 28 janvier dernier, vient de prêter serment devant le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Cette prestation de serment qui vient en application de l’article 183 de la Constitution, s’est déroulée en présence d’Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la nation,  d’Ahmed Ouyahia, Premier ministre, de Tayeb Louh, ministre de la Justice Garde des Sceaux,  et de Slimane Boudi, président de la Cour suprême.

Pour rappel, le président Bouteflika a désigné le 10 février dernier Tayeb Belaïz, à la tête du Conseil constitutionnel, en remplacement du défunt Mourad Medelci.

Tayeb Bélaïz avait occupé déjà ce poste président du Conseil constitutionnel avant d’être nommé, entre 2013 à 2015, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales.

Notons que le Conseil constitutionnel, dont le président est désigné pour un mandat unique de huit ans, est composé de douze membres, dont quatre sont désignés par le président de la République, deux élus par l’Assemblée populaire nationale (APN), deux élus par le Conseil de la nation, deux élus par la Cour suprême et deux élus par le Conseil d’Etat.

- Publicité -