Des militaires ont investi la radio.Photo/DR
- Publicité -

Des coups de feu ont été entendus au même moment autour de la Radio  Télévision Gabonaise (RTG).

Des militaires ont lu aujourd’hui à la radio d’Etat à Libreville aux environs de 06H30 heures (05h30 GMT) un message indiquant qu’un “Conseil national de restauration” était mis en place au Gabon en l’absence du président Ali Bongo en convalescence au Maroc, rapportent des médias.

Des coups de feu ont été entendus au même moment autour de la Radio  Télévision Gabonaise (RTG), sur le boulevard Triomphal, dans le centre ville, selon des correspondants de presse sur place. Des blindés des forces de sécurité gabonaises bloquaient à 07H00 l’accès à ce boulevard, ajoute la même source. Des médias gabonais ont confirmé que le signal de Radio Gabon, investie  par des militaires, vient être coupé.

En novembre dernier, la présidence gabonaise avait reconnu implicitement  la gravité de l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba, hospitalisé  actuellement au Maroc alors à Ryadh.

Mais début décembre, le chef du gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet avait affirmé que “le chef de l’Etat se porte plutôt bien, le processus de sa rééducation évolue très rapidement et positivement“,  sans préciser quand le président, qui se trouve actuellement à Rabat, rentrerait à Libreville.

- Publicité -