le CRB accroche la 8e étoile.ph , dr
- Publicité -

Le CR Belouizdad s’est adjugé ce samedi 8 juin la Coupe d’Algérie de football 2018-2019 en battant en finale la JSM Béjaïa 2 à 0 (mi-temps : 0-0), disputée au stade Mustapha-Tchaker de Blida.

La partie a été entamée sous le signe de la prudence de la part des deux équipes, certainement tétanisées par l’enjeu de cette finale. Il a fallu attendre la 24e minute de jeu pour assister à la première alerte. Servi du côté gauche, Bechou lance un tir foudroyant, mais le portier béjaoui Aloui, bien placé, a pu dégager le danger.

Le Chabab, plus entreprenant, a fait l’essentiel du jeu face à une équipe béjaouie qui s’est contentée de défendre. Les coéquipiers du capitaine Chamseddine Nessakh auraient pu prendre l’avantage, mais la lucidité en attaque leur a fait défaut. Sans pour autant s’aventurer, les deux techniciens Abdelkader Amrani côté CRB et Moez Bouakaz côté JSMB ont géré cette première période sur le plan tactique jusqu’à la pause sifflée par l’arbitre Mohamed Saïdi, laissant les supporters sur leur faim.

Dernier quart d’heure a été fatal pour les Béjaouis

Au retour des vestiaires, les deux équipes ont joué la peur au ventre, même si la JSMB est montée d’un cran, mais sans pour autant réussir à créer un réel danger dans le camp adverse. Alors que les débats se limitaient jusque-là au milieu de terrain, le dernier quart d’heure de la rencontre s’est avéré fatal pour les Béjaouis qui allaient encaisser deux buts.

Servi du côté gauche par le rentrant Bouseliou, Sayoud est parvenu à débloquer la situation (76e), permettant à son équipe de prendre l’avantage. Une ouverture du score intervenue quelques instants après un but refusé par l’arbitre à la JSMB pour une faute peu évidente.

Voulant remettre les pendules à l’heure, la JSMB a laissé des espaces derrière, ce qui a fait le bonheur du Chabab. Bouseliou, homme providentiel de cette finale, a conclu une contre-attaque belouizdadie dans le temps additionnel (90e+4) pour mettre définitivement son équipe à l’abri. Ayant réussi à mener le Chabab vers un maintien inespéré en Ligue 1, l’entraîneur Abdelkader Amrani entre dans l’histoire de cette épreuve en devenant le premier technicien à la remporter avec quatre clubs différents : le WA Tlemcen (1998), l’ASO Chlef (2005), le MO Béjaïa (2015) et donc le CRB (2019). Avant le coup d’envoi de cette finale, des actes de vandalisme ont éclaté dans la tribune officielle.

Des supporters ont lancé des projectiles, avant de forcer le grillage et d’envahir cette tribune, ce qui a contraint les officiels à quitter les lieux. Il a fallu l’intervention du service d’ordre pour rétablir le calme.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, a été chargé par la Présidence de remettre le trophée au vainqueur, en l’absence du chef de l’Etat Abdelkader Bensalah et du Premier ministre Noureddine Bedoui.

- Publicité -