Les vieux plis sont difficiles à défaire et à s'en défaire
- Publicité -

Décidément, la première dame du Parti des Travailleurs, a plus d’une corde à son arc lorsqu’il s’agit d’afficher ses positions politiques mais surtout d’expliquer pourquoi elle se retire des présidentielles du printemps prochain.

C’est ainsi, hier pour justifier son renoncement à la course présidentielle d’avril prochain, Louisa Hanoune sortira à ses cadres et militants, tout comme à l’opinion publique d’ailleurs, que c’est l’amorce des manifestations populaires du 22 février dernier qui serait à l’origine de sa décision, du moins de son comité central.

En effet, pour Dame Hanoune, la question de la participation ou non à la présidentielle du 18 avril prochain  ” a été tranchée en fonction du bilan de la mobilisation populaire” (successivement les vendredis 22 février et 1er mars).

De ce fait, affirmant que ” le PT ne saurait, en aucun cas, prendre une décision qui va à l’encontre des aspirations des Algériens”, elle dira qu’ ” à l’unanimité, les membres du comité central ont décidé qu’il n’y aura pas de candidature au nom du parti”.

Sauf que, rahoum igoulou « on dit que »  les raisons réelles qui ont fait que la secrétaire générale du PT se soit retirée de la course présidentielle n’est autre qu’ « elle n’a pas réussi à réunir le nombre de signatures exigées pour y postuler ».

- Publicité -