C'est la concrétisation de la démarche du président de la République. Photo; DR
- Publicité -

“Amenzu n yennayer” (12 janvier) est officiellement intégré comme fête nationale et journée chômée payée en vertu de la loi définissant les fêtes nationales.

Aujourd’hui, les députés ont voté le projet de loi en plénière en présence du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali et du ministre des Relations avec le Parlement, Mahdjoub Bedda.

S’exprimant à l’issue de la séance de vote, le ministre du Travail qui s’est félicité de ce pas a salué “le débat fructueux” qui a marqué l’examen de ce texte de loi, affirmant qu’il a été “synonyme du consensus national et preuve que notre identité dans sa diversité appartient à tous les Algériens”.

L’amendement ainsi apporté à la loi fixant les fêtes nationales est relatif à la consécration des nouvelles dispositions constitutionnelles instituant Tamazight, langue nationale et officielle ainsi que la concrétisation de la démarche du président de la République, consacrant Yennayer, fête nationale en vue de raffermir l’unité nationale”.

L’occasion a été saisie par le parti des Travailleurs qui a proposé que soit introduite la journée du 8 mai parmi les fêtes nationales officielles n’a pas été retenue par la commission de l’APN.

- Publicité -